Chine Xinjiang
Monts Tian
Les monts Tian,aussi appelé Tangri Tagh (en langues turques tangri, « Dieu (ciel) » et tagh, « montagne »), sont une chaîne de hautes montagnes d'Asie centrale située au nord-ouest du bassin du Tarim (occupé en grande partie par le désert du Taklamakan). C'est le cinquième relief du monde après l'Himalaya, les Andes, les Rocheuses et le Pamir.
La ville de Changji
Située au nord des monts Tianshan, cette ville verdoyante est le chef-lieu du département autonome de Changji des Hui. La plupart de ses habitants appartiennent àl’ethnie Hui. Les sites touristiques comprennent les ruines des anciennes localités de Changji et de Beiting, la vallée Miao’er et le mont Bogda, etc.
L’antique cité de Beiting
Dans le Xinjiang nord, elle constitue le seul vestige protégée par l’Etat situé à 12 km du chef-lieu du district de Jimsar. Cette ancienne cité date de la dynastie des Han qui doit son importance de par sa situation sur la branche nord de la Route nord de la Soie, elle était un relais, une garnison militaire et un centre politique. On peut en­core y distinguer l’emplacement de rues, de monastères, de pagodes, de tours de garde sur la muraille d’enceinte.
Voyage au Korla
Cette ville, à 471 km d’Urumqi, est un noeud de communications entre le Xinjiang du Sud, Urumqi et le centre de la Chine. Les principaux sites touristiques sont les abords du lac aux Cygnes, la passe Tiemen, la région du lac Bosten, la région du lac Lop Nur, la réserve naturelle des monts Altun et le site pittoresque de Yadan.
Les grottes de Kizil
Ces grottes sont situées dans la vallée au nord du mont Quiletaku entre Kuqa et Bay. Cette contrée est le berceau de l’art des grottes sculptées qui occupent une place importante dans l’art bouddhique. On en compte encore 252 grottes réparties dans 4 zones allant de l’ouest à l’ouest d’une région sablonneuse.
Kanjing du Xinjiang
Dans les régions sèches du Xinjiang, on avait inventé dans l’antiquité un système d’irrigation appelé Kanjing, qui est encore utilisé. Ce système se compose de puits reliés par des canaux souterrains. La profondeur des puits allait en augmentant progressivement. Ainsi le premier puits près de l’oasis n’a que quelques mètres de profondeur, tandis que le dernier peut en avoir 90. Un réseau de puits peut compter des dizaines de branches et s’étendre sur des dizaines de km.
 
Coopération    |    Qui sommes-nous    |    Contactez-nous
Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou, Tous droits réservés