China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • La Chine punira sévèrement les coupables de l'attaque terroriste à Kunming
    2014-03-04    source:Xinhua    author:

    La Chine punira sévèrement les personnes responsables de l'attaque terroriste ayant fait au moins 29 morts et plus de 140 blessés à Kunming, capitale de la province du Yunnan (sud-ouest), a indiqué dimanche un porte-parole.

    "Cette attaque terroriste grave et violente a été préméditée et organisée par des éléments séparatistes du Xinjiang et constitue un acte de violence des plus cruels", a déclaré Lyu Xinhua, porte-parole de la deuxième session du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC, organe consultatif national).

    "Cette attaque aveugle et brutale contre des innocents, menée par des éléments terroristes violents du Xinjiang, révèle la nature anti-sociale et anti-humaine de ces derniers", a-t-il indiqué.

    Les coupables seront punis avec toute la rigueur de la loi, a souligné M. Lyu à la veille de l'ouverture de la session annuelle de la CCPPC.

    Samedi à 21h20, plus de 10 terroristes présumés ont attaqué des gens sur la place de la gare de Kunming et dans la salle des guichets.

    Le président chinois Xi Jinping a demandé aux forces de l'ordre d'enquêter sur cette attaque terroriste et de n'épargner aucun effort pour résoudre cette affaire, ainsi que de punir les terroristes selon la loi.

    Les attaques terroristes violentes se sont aggravées depuis 2009 et sont devenues la plus grande menace à la sécurité dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

    Quelque 190 attaques terroristes ont été enregistrées au Xinjiang en 2012, un nombre en forte augmentation par rapport à l'année précédente, a indiqué le département régional de la sécurité publique.

    Les violences et les activités terroristes sont sorties des frontières du Xinjiang, et les terroristes tentent de susciter un sentiment de peur encore plus grand, après une attaque menée à Tian'anmen, lieu emblématique de la capitale chinoise. Le 28 octobre dernier, une jeep s'était écrasée sur la place Tian'anmen, faisant cinq morts et 40 blessés.