Acceuil > Spéciale > Rétrospective Xinjiang 2013 > L'édification écologique et la protection de l'environnement

Surveillance des yaks sauvages au Xinjiang

2013-12-16  source::Xinhua  auteur:

yaks sauvages

Des scientifiques chinois sont en train de surveiller à l'aide d'un appareil volant un groupe de yaks sauvages dans les montagnes de la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest), dans le but de collecter davantage de données précises sur cette espèce en voie d'extinction.

Le programme de recherche, mené conjointement par des zoologistes de l'administration de la réserve naturelle des monts Altun au Xinjiang et de l'Ecole normale supérieure de Beijing, a pour objectif de découvrir le nombre exact de yaks sauvages dans les étendues montagneuses ainsi que leurs conditions de vie. Ces données serviront à concevoir de meilleurs programmes de conservation de cette espèce.
L'engin volant a collecté des données météorologiques et pris des photos des yaks sauvages et de leur habitat au cours de quatre vols en novembre, a déclaré Zhang Xiang, directeur adjoint de l'administration nationale de la réserve naturelle des monts Altun.
Les données sont en train d'être analysées et les résultats de l'étude devraient être plus tard rendus public, a-t-il ajouté.
Selon une estimation, on compte 10.000 yaks sauvages vivant entre 3.000 à 6.000 mètres d'altitude dans les monts Altun, a-t-il fait remarquer.
Les yaks sauvages sont endémiques aux hauts plateaux de l'ouest de la Chine, dont ceux du Xinjiang, du Tibet, du Qinghai, du Sichuan et du Gansu. La chasse effrénée a provoqué le déclin de la population de yaks sauvages, la réduisant ces dernières décennies à entre 30.000 et 50.000 individus recensés fin 2012.

    Coopération    |    Qui sommes-nous    |    Contactez-nous
    Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou, Tous droits réservés