Acceuil > Spéciale > Rétrospective Xinjiang 2013 > Le développement de la société

Essor de l’enseignement bilingue dans le Xinjiang

2013-05-21  source::CCTV.com  auteur:

Avec 47 groupes ethniques dans la Région autonome ouïgour du Xinjiang au nord-ouest de la Chine, la langue ouïgoure est la plus largement parlée. 60% de la population de la région appartient aux minorités ethniques, et conserver leur langue maternelle est important pour elles. Mais ces dernières années, l’enseignement à la fois dans la langue maternelle et en Chinois standard a été favorisé par les autorités. Un encouragement bien reçu par les étudiants et les enseignants.

Kurexi Balati enseigne l’ouïgour au Xinjiang depuis 17 ans. Et désormais les élèves de sa classe en ont 6 cours par semaine. Il pense que pour ses élèves, étudier dans leur langue maternelle est très important.

KJurexibalati

Enseignant d’ouïgour

Lycée Urumqi No. 23

"La langue maternelle est assez différente des autres langues. C’est le symbole de leur appartenance ethnique, un aspect clé de leur culture de groupe. Il est donc nécessaire de conserver l’enseignement de la langue maternelle."

C’est la raison pour laquelle les élèves ouïgours apprennent à la fois leur langue maternelle et le mandarin, du jardin d’enfant au lycée. La plupart des élèves pensent que ce genre d’éducation blingue les aide à ouvrir leur esprit.

Yuletuzirexiting

Elève

Lycée Urumqi No. 23

"Notre langue maternelle se parle principalement au Xinjiang mais si je veux en savoir plus sur le monde et les autres provinces au delà du Xinjiang, je dois apprendre le chinois standard. Pour que je puisse apprendre sur d’autres villes, lire à propos d’autres pays."

Les enseignants d’ouïgour et de Chinois reçoivent maintenant davantage de formation pour améliorer leurs méthodes d’enseignement. Et avec tous les étudiants de minorité ethnique au Xinjiang apprenant à la fois leur langue maternelle et le mandarin, cette école fournit plus de plateformes aux échanges culturels. Ce défilé de mode est une de ces plateformes. Vêtus d’habits ethniques multicolores, les élèves défilent et dansent. Cela aide les étudiants à conserver leur propre culture tout en apprenant d’autres. De telles écoles se sont développées au Xinjiang ces dernières années.

Zhaodezhong

Secrétaire du Parti

Département d’Education, Xinjiang

"Selon les statistiques disponibles, il y a 3 ans, seuls 40% des élèves en provenance de minorités ethniques apprenaient à la fois leur langue maternelle et le mandarin. Pour l’heure, plus de 66% d’entre eux ont droit à une éducation bilingue. C’est une croissance très rapide. L’éducation au Xinjiang bénéficie du soutien du gouvernement central."

En 2012, le Xinjiang a investi près de 50 milliards de yuans dans l’éducation, une augmentation de près de 20% par rapport aux niveaux de 2011. L’éducation bilingue représente une grande partie de ces investissements. En s’efforçant de comprendre plus de langues, les étudiants des minorités espèrent apporter une plus grande contribution au Xinjiang et ailleurs.

    Coopération    |    Qui sommes-nous    |    Contactez-nous
    Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou, Tous droits réservés