China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Une zone de libre–échange relie les consommateurs de Chine et du Kazakhstan
    2017-05-05    source:French.china.org.cn    author:

    Un visiteur prend une photo au Centre de coopération international Chine–Kazakhstan à la frontière d’Horgos le 23 avril.

    Dans la ville lointaine d’Horgos, située dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord–ouest de la Chine, une zone de libre–échange transfrontalière entre la Chine et le Kazakhstan est devenue le clou du développement économique de la ville et de ses efforts déployés pour promouvoir l’initiative de la Ceinture et la Route, ont fait savoir des responsables locaux.

    Le Centre de coopération international Chine–Kazakhstan à la frontière d’Horgos, une zone de libre–échange unique qui s’étend le long de la frontière, a déjà donné d’excellents résultats, stimulant les échanges accrus de biens et de personnes et donnant un coup de fouet à l’économie locale, ont–il ajouté.

    « Après quelques années à peine d’activité, le Centre de coopération a déjà donné d’importants résultats », a expliqué le 24 avril Guo Jianbin, directeur du Comité de gestion de la Zone de développement économique d’Horgos, soulignant que depuis sa création en 2013, le centre a déjà attiré plus de 10 millions de visiteurs de Chine et du Kazakhstan. Leur nombre augmente considérablement chaque année, de 320 mille seulement en 2013 à 5 millions en 2016, a–t–il remarqué, notant que la dynamique reste forte encore cette année, avec un million de visiteurs au cours de premier trimestre de l’année.

    La plupart d’entre eux ont été attirés par les boutiques hors taxes et la facilité de passage transfrontalier, qui ne nécessite pas de visa. Les visiteurs doivent simplement acquérir un forfait journalier en Chine ou au Kazakhstan et peuvent acheter jusqu’à 8 mille yuans (1 160 dollars) de produits hors taxes pour les ressortissants chinois et 1 500 euros (1 638 dollars) pour les ressortissants kazakhs, à chaque visite.

    Profitant de ces mesures avantageuses, un dimanche après–midi il y a peu, des groupes considérables de consommateurs des deux côtés de la frontière sont arrivés pour acheter de tout, des vêtements aux produits cosmétiques et aux pneus. « C’est moins cher ici et ce n’est pas loin de là où j’habite », explique une jeune Kazakhe qui a voulu rester anonyme le 30 avril. « Je suis venue ici pour cela », a–t–elle dit en sortant un iPhone de son sac avant de remonter dans un autocar.

    La zone abrite aussi des hôtels, des entrepôts, des banques et d’autres services. A la date du 24 avril, le centre avait déjà attiré 4 mille entreprises, avec un chiffre d’affaires quotidien dépassant la barre des 5 millions de yuans, d’après un communiqué de presse des autorités de la ville.

    Le centre est cependant loin d’être terminé, malgré un investissement de 1,18 milliard de yuans en infrastructures et 6 millions de yuans de projets d’entreprises, selon ce communiqué, ajoutant que 18 projets d’envergure d’un montant total estimé à 20 milliards de yuans sont en cours de construction. Et c’est dans la partie chinoise de la zone.

    « La partie kazakhe a accu ses initiatives là–bas aussi, après avoir constaté les réussites ici », a expliqué M. Guo, indiquant que le gouvernement kazakh avait pour projet de développer une zone spéciale près de la frontière. Le centre s’étendra sur 5,25 kilomètres carrés au Kazakhstan et le reste en Chine, a–t–il souligné.

    Une zone d’appui est aussi en cours de construction à Horgos, avec au moins 19 entreprises spécialisées dans le traitement des exportations et d’autres domaines, a dit M. Guo. « Tous ces développements sont excellents pour l’économie d’Horgos et le marché de l’emploi », a–t–il remarqué.

    Le centre et les autres installations établies par les autorités locales ont contribué à la croissance annuelle de 19 % des échanges extérieurs à Horgos. Ils ont atteint 67 milliards de yuans en 2016, selon des chiffres du Bureau de promotion des affaires à Horgos.

    Plus que pour l’économie locale, l’expérience de ce centre de coopération revêt une signification plus large encore sur le plan national à l’heure où le pays met en place l’initiative de la Ceinture et la Route, a fait savoir le 24 avril Xu Xinming, directeur du Bureau de promotion des affaires à Horgos.

    Horgos, aussi connu sous le nom de Khorgos, était autrefois un petit poste sur l’ancienne Route de la Soie, mais elle est devenue un endroit crucial dans le cadre de l’initiative de la Ceinture et la Route.