China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Des drones déployés au Xinjiang pour aider à lutter contre le terrorisme
    2017-05-05    source:French.china.org.cn    author:

    Les 5600 km de frontières de la région, partagés avec 8 nations, ont plusieurs fois subi des incursions

    La région autonome ouïghoure du Xinjiang prévoit de déployer des drones pour patrouiller à ses frontières, alors qu’elle souhaite renforcer encore davantage sa sécurité cette année, a indiqué un haut responsable.

    « Le Xinjiang déploiera des drones, installera des fils de fer barbelés ainsi que des caméras de surveillance le long de la frontière pour empêcher les personnes de la traverser illégalement », a déclaré dans une interview Jerla Isamudin, vice-président de la région. Le Xinjiang doit renforcer sa coopération avec les pays voisins dans les échanges d’informations liées au terrorisme, a-t-il ajouté.

    La région travaille depuis 2014 pour relier les unités de l'Armée populaire de libération (APL) chargées du contrôle des frontières aux réseaux électriques afin de fournir une alimentation efficace aux équipements de haute technologie. En 2017, 29 nouvelles entreprises de protection des frontières au Xinjiang seront fournies en électricité et n’auront pas à dépendre de générateurs diesel ou à énergie solaire instables, a rapporté en mars le journal de l’armée PLA Daily.

    Le Xinjiang, situé dans le nord-ouest de la Chine, est le voisin de huit pays, dont le Pakistan et l'Afghanistan, et dispose d’une frontière de plus de 5600 kilomètres. Il représente le principal champ de bataille de la Chine dans la lutte contre le terrorisme.

    De nombreux terroristes qui ont mené des attaques dans la région ces dernières années ont été formés à l'étranger et sont ensuite entrés en Chine illégalement, et certains ont également fui à travers la frontière, selon l'autorité de police régionale. Les autorités chinoises estiment que l’entrée de l'extrémisme religieux venant de l'étranger a poussé les gens à mener des attaques violentes au Xinjiang et dans d'autres parties du pays au cours des dernières années.

    Shohrat Zakir, président de la région, a déclaré en janvier que le Xinjiang imposerait des mesures d'entrée et de sortie plus strictes en 2017.

    En 2016, la législature régionale a adopté une nouvelle régulation sur le contrôle des frontières, qui est entrée en vigueur en décembre. Cette nouvelle régulation exige que les personnes vivant le long des zones frontalières signalent les étrangers aux autorités de sécurité publique dans les 24 heures. En outre, ceux qui endommagent les équipements de surveillance le long des frontières seront punis en accord avec la loi.

    Nayim Yassen, directeur du Comité permanent du Congrès du peuple du Xinjiang, l’organe législatif de la région, a indiqué que le comité examinera les travaux de contrôle des frontières et offrira des suggestions pour d’éventuelles améliorations plus tard cette année. Le Xinjiang considère la stabilité de la région comme une priorité.

    Chen Quanguo, chef du parti de la région, a fait savoir que la situation de sécurité locale est un indice important dans l'évaluation des fonctionnaires.