China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • La relance de la Route de la Soie crée des opportunités commerciales
    2014-05-20    source:french.china.org.cn    author:

    L'ambition chinoise visant à relancer les heures glorieuses du commerce sur la Route de la Soie a suscité l'enthousiasme des investisseurs pour les sociétés cotées en bourse dans la construction etd'autres secteurs, qui ont tout à gagner de nouveaux projets d'infrastructure.

    Les investisseurs espèrent sans aucun doute que le président chinois Xi Jinping discutera du projet avec le président du Kazakhstan et d'autres dirigeants d'Asie centrale en marge du sommet régional qui a lieu cette semaine à Shanghai.

    XiJinping avait d'abord abordé le sujet lors d'une visite officielle au Kazakhstan en septembre dernier. Dans un discours prononcé à l'Université Nazarbayev, M. Xi avaitsouligné que la Chine et les pays d'Asie centrale doivent coopérer pour construire une ceinture économique de la Route de la soie, allant de la Chine à l'Europe de l'Est, afin de promouvoir le commerce, la culture et l'investissement.

    Bien que les détails restent fragmentaires, les investisseurs ont commencé à acheter des actions de sociétés qui pourraient tirer profit de cette vision lorsqu'elle deviendra réalité.

    Les performances stellaires des « actions de la Route de la Soie »s'inscrivent dans un contexte de baisse de 8 % de l'index Shanghai Shenzhen CSI 300 cette année.Les investisseurs s'inquiètent du ralentissement de l'économie et d'une surabondance de nouvelles actions.

    « Le projet de la Nouvelle Route de la Soie ouvrira de nouveaux débouchés à la Chine dans l'exportation de capitaux et de technologie, et lui permettra de transférer des industries bas de gamme dans les pays voisins dans ses efforts de modernisation économique nationale », ont noté les analystes de CITIC Securities. « Cela apportera également une forte demande de consommation grâce à la grande population del'Eurasie. »

    Les entreprises de construction d'infrastructure dans les régions occidentales de la Chine devraient être les premières bénéficiaires du projet, selon les analystes.

    Les actions du groupe Xinjiang Urban Construction ont grimpé de plus de 45 % cette année, car les investisseursmisent sur les projets d'infrastructure liés auprojetambitieux. Leurprix a bondi, même si la société a enregistré 33 millions de yuans (5,3 millions de dollars) de pertes supplémentaires au premier trimestre. L'action du groupeChina West Construction a progressé de plus de 10 % au cours des deux derniers mois.

    Le groupe Xinjiang Qingsong Building Materials&Chemincalsa également vu le cours de ses actionsgrimper de plus de 40 % cette année.

    Selon les analystes, la réaction des marchés boursiers n'est pas surprenante.

    GuanQingyou, analyste chez Minsheng Securities, a observé que la Nouvelle Route de la Soie aiderait à faire profiter les régions occidentales chinoises aux frontières de l'Asie centrale du potentiel de croissance économique de la Chine.

    Le gouvernement est susceptible d'accélérer le rythme de mise en œuvre de ses plans d'expansion du chemin de fer dans les régions de l'Ouest, a noté Guotai Junan Securities. Les lignes ferroviaires reliant des villes de Chine centrale à des villes frontalières et les villes frontalières à des villes d'Asie centrale devraient être ouvertes d'ici 2020, ont indiqué les analystes.

    « Les opportunités d'investissement naissent d'aborddans les secteurs liés aux infrastructures telles que la construction de chemins de fer, les matériaux de construction et les centrales énergétiques, carles autorités des villes positionnées le long de la route Route de la Soie tentent d'intensifier l'urbanisation », a déclaré Xu Hong, de China Dragon Securities.

    L'itinéraire prévu actuellement part de Xi'an en Chine centrale et traverse les villes de Lanzhou, Urumqi et Khorgas, qui se trouve àla frontière avec le Kazakhstan. La route chemine ensuite à travers l'Asie centrale et l'Iran, l'Irak, la Syrie et la Turquie, avant de se diriger vers le nord-ouest jusqu'en Bulgarie, Roumanie, République tchèque et Allemagne. La dernière portion ira vers le sud jusqu'à Venise, un terminus approprié compte tenu de l'histoire pleine de surprises des voyages de Marco Polo.