China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Articles de jade en Chine
    2014-02-11    source:voyageschine.com    author:

    Article de jade [Photo / Chinahighlights.com]

    Considéré comme «la pierre impériale», le jade a toujours été la pierre précieuse préférée en Chine. Il existe deux types de minéraux appelés «jade»: la néphrite connue dans la Chine ancienne et la jadéite non exploitée en Chine, en Mongolie ou dans le Xinjiang. Toutefois, lorsque son gisement est découvert en Birmanie dans les années 1800, la jadéite verte devient la forme préférée de « jade impérial ». Bien que légèrement plus molle, la néphrite est, néanmoins, un peu plus résistante que la jadéite. Dans les temps anciens, la néphrite servait à la réalisation des armes comme les dagues ou les objets ornementaux résistants.

    A l’époque, par sa rareté et ses propriétés utiles de résistance, la néphrite devint rapidement le symbole de richesse et de pouvoir en Chine. Pour des raisons indéfinies, les différentes civilisations du monde pensaient que les deux types de jade détenaient des pouvoirs et des vertus particulières. Pendant des milliers d'années, la pensée chinoise accorda au jade une valeur et une importance particulières que l’habileté des artisans transforma en articles de plus en plus complexes. Pierre précieuse toujours préférée en Chine, le jade reste encore de nos jours la plus populaire que l’on peut acheter à travers tout le pays.

    Histoire
    En Occident, diamants, rubis et émeraudes constituaient des gemmes coûteuses portées par les personnalités de haut rang comme symbole de richesse. La Chine, au contraire, considérait la néphrite (Ruan yu en pinyin, 软 玉en chinois) comme un symbole de prestige et l’utilisait pour la confection de bijoux et de décorations précieuses.

    Dans un passé lointain (environ 4000 ans), le jade servait à la fabrication des armes et des objets de la vie quotidienne (tasses, boutons…). Toujours considéré comme un porte-bonheur doté de vertus, il reste un type de pierre précieuse populaire.

    Il est intéressant de noter que la néphrite fut importée, il y a 3.000 ans, de la région éloignée du désert de Taklamakan situé dans l’actuel Xinjiang. A cette époque, il est probable qu’un peuple originaire du Caucase qui vivait sur ce territoire ait commercé avec la Chine de la dynastie Shang (1766-1122 avant JC). En effet, tous les morceaux de néphrite retrouvés dans une tombe datant de cette période proviennent de cette région du Xinjiang (sans doute, la principale source de néphrite sous la dynastie des Shang).

    Pendant et avant l'âge du bronze chinois, le jade était considéré comme un matériau précieux dans la fabrication d’armes et de haches. Sa rareté, (il devait être importé du Xinjiang et d'autres endroits éloignés), ses pouvoirs de guérison et ses effets bénéfiques sur la santé (qu’il était censé posséder) expliqueraient son nom de « pierre des empereurs ». Le caractère玉signifiant « jade » ressemble presque à celui désignant l'empereur 王, avec l'ajout d’un petit trait en bas à droite qui pourrait représenter une pierre. Durant la dynastie des Han (202 avant JC-220 après J.-C.), les vêtements funéraires de l'empereur étaient entièrement confectionnés avec des pièces de jade.

    Minéral de la famille des amphiboles, la néphrite (Ruan yu, 软 玉) possède une dureté de 5,5 à 6 quoique inférieure à celle du quartz. Ainsi les artisans chinois de l’antiquité pouvaient utiliser du sable (sable ordinaire) ou des morceaux de quartz pour tailler et façonner le jade. Au fur et à mesure que les empires changèrent, la complexité des sculptures évolua. Les artisans passèrent de plus en plus de temps pour graver des motifs de plus en plus intriqués. En observant les objets en néphrite des différentes époques, on constate que les motifs sont, peu à peu, devenus reconnaissables pour arriver aux formes actuelles proches de celles datant de la dynastie des Qing (1636-1911).

    Minéral appartenant à la famille des pyroxènes, la jadéite (ying yu, 硬玉, le jade dur) ne se trouve, seulement, que dans 12 régions du globe. Elle ressemble à la néphrite bien que plus dure et plus brillante avec une gamme importante de couleurs. Sa dureté d'environ 6,5 à 7 (à peu prèséquivalente à celle du quartz) rend plus difficile sa sculpture et son polissage. A l’époque de l'âge de pierre, les indiens d’Amérique centrale fabriquaient déjà des articles en jadéite et la sculpture même de simples objets prenait de longues heures de travail. Découverte en Europe, la jadéite, a peut-être été importée en Chine. La jadéite représentait la pierre préférée des souverains de la dynastie des Qing. De nos jours, la majorité de la jadéite produite dans le monde provient de la Birmanie.

    Le jade reste toujours une pierre précieuse populaire en Chine et les pièces en jade, peuvent être achetées un peu partout. De nombreuses personnes (surtout les garçons ou les jeunes hommes), aiment porter des pendentifs en jade autour de leur cou. La plupart des chinois croit aux vertus protectrices et de bonne santé du jade. Les pendentifs en jade sont devenus, en quelque sorte, un signe religieux chinois.

    Article de jade [Photo / Chinahighlights.com]