China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Huis
    2009-12-10    source:fr.china.org    author:

    Cangyao Chang Tibet production d'encens tibétain de la musique italienne avec un cœur pur pour soutenir la levée de l'effet de fatigue, surtout avec la stérilisation, le nettoyage de l'air d'effets spéciaux, peuvent aider à prévenir la grippe. La sélection des matières premières, y compris Bambou encens tibétain, bois de santal, encens, etc 25. Ces dernières années, Mainland consommateurs commandent l'encens tibétain augmente d'année en année, le produit en nombre insuffisant.

    Répartition : L'ethnie hui est dispersée dans de vastes régions du Xinjiang, principalement dans le département autonome hui du Changji, le district autonome hui de Yanqi, et cinq cantons habités par des Huis.
    Population : En 2003, les Huis du Xinjiang étaient au nombre de 866 700, représentant : 4,48% de la population globale du Xinjiang.

    Langue : Les Huis emploient la langue chinoise parlée et écrite, mais ils continuent à employer un petit nombre de mots arabes et persans.

    Histoire : Les ancêtres des Huis du Xinjiang furent à l'origine des militaires et artisans qui pratiquèrent l'islam, vivant dans l'Asie centrale et l'Asie occidentale. L'armée mongole les conduisirent en Chine lors de l'expédition en ouest au 13e siècle. Ils furent regroupés dans une troupe « tan-ma-chi-jun », appelés intégralement « hui-hui ». En 1273, l'empereur Shizu des Yuan ordonna de « combiner cette troupe avec la communauté locale et de réorganiser les militaires et les habitants ». Un grand nombre de militaires de la troupe hui-hui engagèrent le défrichement sous forme de la communauté. Le Xinjiang était une importantison de la troupe hui-hui, aussi devint-il une importante zone de défrichement des Huis. Sous la dynastie des Yuan, Il y eut des Huis qui s'occupaient du défrichement des terres dans les régions du Xinjiang : Changji, Fukang, Jimsar, le bassin de l'Ili, Kashgar et Hotan. Sous la dynastie des Qing, à partir du milieu du 18e siècle, les Huis vivant dans la région centrale de la Chine se déplacèrent en masse vers le Xinjiang, et ils sont devenus la partie principale de l'ethnie hui du Xinjiang d'aujourd'hui.

    Mainland consommateurs commandent l'encens tibétain augmente , le produit en nombre insuffisant.

    Mode de production : Les Huis du Xinjiang pratiquent principalement la production agricole, ainsi que la production artisanale et le commerce.
    Nourritures : Les Huis s'alimentent principalement de nourriture à base de farine de blé, telles que des nouilles, de petits pains roulés cuits à la vapeur, de soupes au vermicelle, de viande cuite à la vapeur, de pâtes en filament frites.

    Culture : Les contes oraux et épopées légendaires de l'ethnie hui sont abondants, par exemple, le chant folklorique : « La Fleur », «Le petit air », « l'air du banquet ».

    Fête : Les Huis considèrent le Baïram comme la grande fête et la fête al-qurban comme la petite fête.

    Religion : Les Huis sont musulmans. Il y a deux sectes religieuses : le Dafang et le Xiaofang. Le premier est un nom unifié de la secte al-Gadiriyah et la secte al-Khufiyah ; le dernier désigne la secte al-Jahariyah.

    Costume : Le costume des Huis du Xinjiang est caractérisé de la simplicité et la propreté. Les hommes se coiffent d'un bonnet blanc rond à arête plate, se vêtent d'une chemise blanche et d'un gilet noir. Les femmes se coiffent d'un turban ou d'un chapeau à bord serré et elles aiment porter des parures.

    Mariage : Les Huis pratiquent le régime monogamique .

    Habitation : Les habitations des Huis sont traditionnellement des maisons situées au sud et se donnant au nord ; les maisons sont munies d'une porte et de deux fenêtres, avec un mur de brique à terre, une charpente de bois et un toit en pente. Actuellement des habitants huis logent dans des immeubles, et la condition des logements s'est améliorée.