China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • La Chine et le Japon conviennent d'organiser au plus tôt un sommet trilatéral avec la République de Corée
    2018-01-29    source:French.china.org.cn     author:

    La Chine et le Japon ont convenu d'organiser le plus tôt possible un nouveau cycle de réunions des dirigeants de la Chine, du Japon et de la République de Corée et de créer un environnement propice au sommet trilatéral.

    Cet accord a été atteint lors d'un entretien organisé dimanche à Bejing entre le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, et son homologue japonais, Taro Kono.

    "Les échanges de haut niveau peuvent jouer un rôle de premier plan dans l'amélioration des relations bilatérales", selon un communiqué de presse publié à l'issue de l'entretien.

    Les deux parties ont également salué la création d'un mécanisme de contact maritime et aérien et se sont engagées à signer un accord à cet égard le plus tôt possible.

    "La Chine et le Japon doivent oeuvrer ensemble pour transformer la mer de Chine orientale en mer de paix, de coopération et d'amitié", indique le communiqué de presse.

    Cette année marque le 40e anniversaire de la signature du Traité de paix et d'amitié Chine-Japon. Les deux parties ont convenu de profiter de cette opportunité pour renforcer les échanges à tous les niveaux et dans divers domaines, dont la culture, les gouvernements locaux, les médias et la jeunesse, et consolider la coopération mutuellement bénéfique.

    "Les relations bilatérales ont connu une évolution extraordinaire ces 40 dernières années", a indiqué M. Wang, appelant les deux parties à "rester fidèles à leurs aspirations originelles, à apprendre de leurs expériences et à promouvoir l'amélioration continue des relations".

    Les deux pays doivent bâtir une confiance politique mutuelle, a affirmé M. Wang.

    Il a appelé la partie japonaise à traiter la Chine comme partenaire et non comme rival et à considérer le développement de la Chine comme une opportunité et non une menace.

    M. Wang a également exhorté le Japon à respecter son engagement, à traiter la question de Taiwan conformément au principe d'une seule Chine et à respecter la souveraineté et les droits de sécurité de la Chine concernant les questions liées au Tibet et au Xinjiang.

    Depuis la normalisation des relations bilatérales en 1972, la Chine et le Japon ont signé quatre documents politiques importants, ainsi qu'un accord de principe en quatre points. "Les deux parties doivent continuer de s'y tenir et sauvegarder les fondements politiques des relations bilatérales", a indiqué M. Wang.

    Concernant la question de Taiwan, le Japon adhérera aux principes établis dans le communiqué conjoint Japon-Chine de 1972, qui a normalisé les relations bilatérales. Le Japon traitera de manière appropriée les questions liées au Tibet et au Xinjiang, qui font partie des affaires intérieures de la Chine, selon M. Kono.

    La Chine et le Japon étant respectivement la deuxième et troisième économies mondiales, développer une relation bilatérale stable est non seulement dans l'intérêt des deux pays, mais aussi dans celui de la communauté internationale dans son ensemble, a souligné M. Kono.

    Il s'est engagé à faire avancer les relations bilatérales basées sur les bénéfices mutuels et le consensus d'"être l'un pour l'autre un partenaire de coopération au lieu d'une menace".

    M. Kono a exprimé l'attitude positive du Japon sur sa participation à l'initiative "la Ceinture et la Route" et l'étude d'une coopération dans un pays tiers.

    Les deux ministres ont également échangé leurs points de vue sur des questions régionales et internationales, dont celle de la péninsule coréenne. Ils se sont engagés à sauvegarder conjointement le système de libre-échange, à promouvoir l'intégration économique régionale et à bâtir une économie mondiale ouverte.