China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Le PM pakistanais salue les avantages économiques et sécuritaires apportés par "la Ceinture et la Route"
    2018-01-29    source:French.china.org.cn     author:

    La construction d'infrastructures dans le cadre de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" profite au Pakistan et à ses voisins, estime le Premier ministre pakistanais Shahid Khaqan Abbasi dans un entretien paru jeudi dans le journal Nikkei Asian Review.

    Tous les projets menés dans le cadre du Couloir économique sino-pakistanais (CPEC) reposent sur deux points forts : la viabilité financière et la préservation de l'environnement, assure-t-il, interrogé en marge du Forum économique mondial à Davos en Suisse.

    Le CPEC est un réseau d'autoroutes, de lignes ferroviaires, de gazoducs et de fibre optique qui constitue l'un des projets majeurs entrepris dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" proposée en 2013 par le président chinois Xi Jinping. Long de 3.000km, il part de Kashgar au Xinjiang (ouest de la Chine) jusqu'au port de Gwadar sur la mer d'Arabie. Il entend favoriser une coopération économique en matière d'énergie, de transports, d'infrastructures et d'industries.

    Pour M. Abbasi, un réseau d'infrastructures et une sécurité renforcée le long du CPEC inciteront davantage les entreprises étrangères à investir au Pakistan. Des routes améliorées signifieront également une production d'énergie plus efficace et des coûts de transport moindres. Le chef du gouvernement pakistanais ajoute que les progrès enregistrés dans la construction du nouveau port en eaux profondes de Gwadar, autre projet majeur du CPEC, apportera des bénéfices non seulement au Pakistan, mais aussi à ses voisins d'Asie centrale.

    Enfin, interrogé sur les risques de gonflement de la dette publique en raison de tous ces travaux d'infrastructures, M. Abbasi répond : "Je ne crois pas que ce soit une perception correcte", expliquant qu'un organe indépendant assumera les prêts dans la plupart des cas.