China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • La nouvelle autoroute construite par la Chine au Pakistan devrait stimuler le commerce et réduire le risque terroriste
    2018-01-08    source:French.china.org.cn     author:


    Une autoroute construite dans le nord du Pakistan dans le cadre du Corridor économique sino-pakistanais (CPEC) a été ouverte à la circulation mercredi. Selon les experts, cela contribuera à éradiquer le risque terroriste endémique dans la région grâce à son rôle dans la réduction de la pauvreté.


    Ce tronçon de 47 kilomètres qui a été inauguré mercredi par le premier ministre pakistanais Shahid Khaqan Abbassi a été achevé dans les délais prévus, en moins de trois ans.


    « Le CPEC est un projet phare de l'initiative des Nouvelles Routes de la soie. La Chine souhaite relier la région autonome ouïgoure du Xinjiang à l'océan Indien, non seulement pour stimuler la croissance, mais aussi pour mettre fin aux risques terroristes, séparatistes et extrémistes en créant des opportunités de développement », a déclaré Wang Yiwei, directeur de l'Institut des affaires internationales de l'Université Renmin de Chine, au Global Times.


    Il a ajouté que la pauvreté augmente le risque de terrorisme et d'extrémisme.


    La Chine a de grandes ambitions pour le Pakistan et pour toute la région, elle veut aider le Pakistan à devenir un pays à revenu intermédiaire, a déclaré M. Wang.


    « C'est un grand projet de l'initiative des Nouvelles Routes de la soie au Pakistan, qui est très important pour les perspectives de développement social du pays », a déclaré Hu Zhiyong, chercheur à l'Institut des relations internationales de l'Académie des sciences sociales de Shanghai.


    « L'autoroute fournira une voie de transport abordable à des millions de personnes dans les villes et les vallées le long de son tracé, ce qui constitue une étape essentielle pour positionner le Pakistan comme centre commercial entre l'Asie occidentale et l'Asie centrale », a ajouté M. Hu.


    M. Abbassi a remercié mercredi le gouvernement chinois et les entreprises d'avoir aidé le Pakistan à construire la première autoroute de haute qualité dans le nord du pays, a rapporté la CCTV.


    La nouvelle route est presque parallèle à la route nationale existante N35, qui est submergée par le nombre de véhicules, ce qui crée des barrages routiers et des risques pour la sécurité, et qui est en mauvais état. Les travaux sur l'autoroute Karachi-Lahore progressent à un rythme rapide, selon la CCTV.


    Corriger les torts du passé


    Selon le journal pakistanais The Nation, le ministre des Finances Ishaq Dar a déclaré en juin que selon les estimations des institutions financières internationales, le Pakistan ferait partie du club d'élite des grandes économies mondiales du G20 d'ici 2030.


    La Chine apportera un soutien important au Pakistan pour l’aider à atteindre cet objectif et contribuera à redresser les torts passés de l'Occident dans la région, qui n’encourageaient ni la paix ni le développement, a déclaré M. Wang.


    « Désormais, l'Afghanistan sera également inclus dans le projet et cela aura non seulement un impact positif sur les pays participants, mais aussi sur l'ensemble de la région : grâce à l'industrialisation et au développement économique, la paix et la stabilité en Asie occidentale et centrale seront assurées », a-t-il affirmé.


    Cependant, ce plan ambitieux sera confronté à des obstacles au Pakistan, notamment celui des conflits entre des tribus locales et le gouvernement central, a noté M. Hu.


    Les tribus locales et les autorités provinciales s’affrontent pour s'assurer que les projets du CPEC passeront chez elles, afin qu'elles puissent en bénéficier. Cela ne signifie pas qu'elles s'opposent au projet ou à la Chine, a affirmé M. Hu.