China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • Un expert rejette tout lien entre le séisme au Sichuan et le barrage des Trois Gorges
    2017-08-15    source:Xinhua    author:

    Un expert de l'Académie d'ingénierie de Chine a réfuté vendredi certaines spéculations réalisées sur Internet selon lesquelles le barrage des Trois Gorges serait lié au séisme de magnitude 7,0 qui a secoué mardi la province du Sichuan.

    L'épicentre se situait près de trois failles, où l'activité sismique fréquente rend la région sujette aux séismes, selon Chen Houqun, un membre de l'académie.

    M. Chen attribue ce séisme au mouvement de la plaque indochinoise vers le nord.

    "Le barrage des Trois Gorges et ses réservoirs principaux ont été construits le long des cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé, qui ne se situent pas dans la même unité structurelle géologique ayant provoqué le séisme de Jiuzhaigou", a déclaré M. Chen.

    "Le barrage n'a pas de connexion avec les zones de faille qui ont causé le séisme en termes de structure géologique", a-t-il ajouté.

    M. Chen a également réfuté l'idée que le séisme ait été engendré par le réservoir ou ait été une activité sismique induite par le réservoir.

    "De nombreuses recherches ont été menées avant la construction du barrage des Trois Gorges pour évaluer les possibilités d'activités sismiques induites", a indiqué M. Chen. "Le barrage a été construit dans une région géologiquement stable."

    Parmi tous les réservoirs au monde, seuls quatre ont provoqué des séismes supérieurs à une magnitude 6,0, selon M. Chen.

    Un expert du Centre du réseau sismique de Chine a aussi clarifié les questions concernant la fréquence des séismes en Chine dans une interview accordée à l'Agence de presse Xinhua.

    "Les séismes de magnitude 7,0 ne sont pas rares en Chine", a expliqué Liu Jie, chef adjoint du centre. "Ils surviennent en moyenne deux fois tous les trois ans."

    Cela fait 24 mois que le dernier séisme de magnitude 7,0 a frappé la Chine, et huit mois depuis qu'un séisme de magnitude 6,0 a été enregistré, d'après M. Liu.

    "La Chine ne se trouve pas dans une période sismiquement active", a précisé M. Liu.

    Deux forts séismes ont secoué mardi et mercredi la Chine, dont un de magnitude 7,0 à Jiuzhaigou, dans la province du Sichuan, et l'autre, de magnitude 6,6, dans la préfecture autonome mongole de Bortala, au Xinjiang.

    Le séisme de Jiuzhaigou a fait au moins 24 morts et 493 blessés.

    La zone du séisme de Jiuzhaigou, se situe dans une région ayant été frappée par au moins trois grands séismes tectoniques et d'autres catastrophes géologiques au cours des dix dernières années.

    Cette région sujette aux séismes, connue comme ceinture de fracture de Longmenshan, est considérée comme l'une des zones sismiques les plus actives.

    En mai 2008, un séisme de magnitude 8,0 a secoué Wenchuan, à environ 200 km au sud de Jiuzhaigou, tuant plus de 80.000 personnes.

    En avril 2013, un séisme de magnitude 7,0 a frappé Lushan, à environ 360 km au sud de Jiuzhaigou, faisant 196 morts.

    Les districts sinistrés se trouvent à l'extrême sud-est du plateau Qinghai-Tibet, près du bassin du Sichuan, à basse altitude.

    Jiang Haikun, un expert du Centre du réseau sismique de Chine, explique que même si ces séismes ne sont pas liés, ils ont tous été causés par le mouvement de la croûte du bloc Bayan Har du plateau, poussant les bordures du bassin.

    (Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)