China Xinjiang

中文 丨  English 丨  Deutsch 丨  日本語 丨  Français 丨  Русский

  • 1
  • 2
  • 3
  • Acceuil
  • Actualité
  • Photos
  • Xinjiang ABC
  • Vidéos
  • Je recommande
  • L'autonomie régionale ethnique protège la diversité
    2017-08-10    source:Xinhua    author:

    Le 70e anniversaire de la Région autonome de Mongolie intérieure est une opportunité pour présenter les succès de l'autonomie régionale ethnique.

    Les succès dans cette région du nord de la Chine, dans des domaines allant des infrastructures à l'éducation en passant par les conditions de vie et la solidarité ethnique, fournissent de solides arguments pour la pratique réussie de ce système.

    La région autonome de Mongolie intérieure a été établie le 1er mai 1947, sous la direction du Parti communiste chinois, et avant la fondation de la République populaire de Chine.

    Elle a été la première des cinq régions autonomes de niveau provincial du pays, les autres étant le Xinjiang, le Guangxi, le Ningxia et le Tibet.

    Bien que les Han constituent le groupe ethnique majoritaire en Chine, 55 groupes d'ethnies minoritaires représentent 8,5% de la population nationale, alors que les zones d'autonomie ethniques couvrent 64% de la superficie du pays.

    L'autonomie régionale ethnique assure les droits des ethnies minoritaires dans les secteurs politique, économique, culturel et social.

    En Mongolie intérieure, les ethnies minoritaires représentent 20% de la population locale de 25 millions d'habitants, avec 4,6 millions de Mongols. Alors que les ethnies minoritaires ne représentent qu'un cinquième de la population, elles occupent un tiers des postes au sein du gouvernement, traduisant pleinement la notion de l'autonomie.

    Les droits des régions autonomes ont été soutenus par les réglementations spécifiques aux divers niveaux, assurant que l'identité des ethnies minoritaires ne soit pas perdue dans l'éducation, tandis que le patrimoine culturel est protégé avec l'environnement qui a cultivé de telle diversité en premier lieu.

    Au cours des dernières décennies, les groupes ethniques en Mongolie intérieure ont fait des progrès substantiels dans l'amélioration des conditions de vie, en partie grâce au soutien financier du gouvernement central et à l'aide de provinces davantage développées. La diversité a été protégée, l'éducation bilingue préservée et la solidarité ethnique, maintenue. La prospérité commune est l'objectif commun de tous les groupes ethniques.

    Le mode chinois de l'autonomie ethnique contribue à garantir les droits de l'homme des minorités, maintenir la stabilité et apporter la croissance aux régions qui en ont le plus besoin.

    L'Occident adopte souvent la politique du "deux poids, deux mesures" concernant ce genre de question, condamnant les politiques ethniques de la Chine tout en fermant les yeux sur leurs propres violations des droits de l'homme et les problèmes ethniques croissants. Le racisme et les conflits ethniques ont ébranlé la stabilité politique et sociale de nombreux pays du monde alors que la Chine est ferme comme un roc.

    Ces 70 dernières années, la Chine a établi la norme dans les affaires ethniques et le développement en commun.

    Plutôt que d'écouter les Occidentaux, les commentateurs feraient mieux de s'intéresser aux minorités ethniques en Mongolie intérieure -- passionnés de musique, cavaliers, historiens de tradition orale -- et de voir comment la Chine est non seulement engagée dans l'autonomie régionale ethnique, mais également déterminée à la soutenir et à la perfectionner.

    (Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)